bâti


bâti

1. bâti, ie [ bati ] adj.
• de bâtir
1Sur lequel est construit un bâtiment. Propriété bâtie, non bâtie.
2Loc. fig. (Personnes) Littér. Être bâti en force, à chaux et à sable : être solidement constitué. — Cour. Bien, mal bâti. balancé, 1. fait; fam. 2. fichu, foutu, et aussi baraqué. « un gentilhomme gueux et mal bâti » (Molière).
bâti 2. bâti [ bati ] n. m.
• 1699; de bâtir
1Assemblage de montants et de traverses. cadre. Panneaux montés sur un bâti. Par ext. Charpente qui supporte les diverses pièces d'une machine, qui sert à leur assemblage. Le bâti d'une charrue. armature, carcasse, charpente, châssis.
2Cout. Couture provisoire à grands points. Faire un bâti. faufiler.

bâti Participe passé de bâtir. ● bâti nom masculin (de bâtir) Assemblage de plusieurs pièces de menuiserie ou de charpente. Ouvrage dormant qui reçoit les vantaux d'une porte ou d'une fenêtre. Série de longs points pour maintenir deux tissus bord à bord (bâti simple) ou un tissu à plat sur un autre (bâti oblique), ou des coutures de doublure à des coutures principales (bâti de maintien), ou un pli (bâti glissé). Gros fil de coton qui sert à faire ce travail. Dans une machine, charpente rigide, venue de fonderie ou obtenue par construction mécano-soudée, servant de support aux autres éléments. ● bâti (homonymes) nom masculin (de bâtir) battis forme conjuguée du verbe battre battit forme conjuguée du verbe battre battît forme conjuguée du verbe battrebâti (synonymes) nom masculin (de bâtir) Série de longs points pour maintenir deux tissus bord à...
Synonymes :

bâti, ie
adj.
d1./d Constitué, construit de telle ou telle manière. Une maison mal bâtie.
|| Sur quoi on a édifié un bâtiment. Terrain bâti.
d2./d Fig. (Personnes) être bien (mal) bâti: être robuste (contrefait).
————————
bâti
n. m.
d1./d Cadre d'une porte ou d'une croisée. Bâti dormant, fixe.
d2./d Ensemble de montants et de traverses destiné à supporter ou à fixer une machine.
d3./d Assemblage provisoire des pièces d'un vêtement.

I.
⇒BÂTI, IE, part. passé, adj. et subst. masc.
COUTURE
I.— Part. passé de bâtir1.
II.— Adj. [En parlant d'un vêtement] Simplement assemblé, faufilé avant d'être cousu :
1. Tout ce qui est fabriqué pour le soldat est commun, laid, et de mauvaise qualité, depuis leurs souliers (...) leurs vêtements mal taillés, mal bâtis, mal cousus, mal teints, en drap cassant et transparent, — du papier buvard — qu'un jour de soleil fait passer, qu'une heure de pluie transperce, ...
BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 196.
III.— Emploi subst. masc. (Partie d'un) vêtement assemblé(e), faufilé(e), mais non encore cousu(e); fil ayant servi à bâtir un vêtement :
2. De son bras droit, long étendu, on ne voyait que l'extrémité des doigts hors du bâti grossier de la manche; ...
COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 1893, 5e tabl., 3, p. 186.
3. Il faut bâtir cette couture au moyen de deux bâtis : ...
A. GENDRON, Le Métier de tailleur, Culottières, 1927, p. 46.
Prononc. :[]. Demi-longueur pour [] chez PASSY 1914.
II.
⇒BÂTI, IE, part. passé, adj. et subst. masc.
I.— Part. passé de bâtir2.
II.— Emploi adj.
A.— [En parlant d'un inanimé concr.]
1. [En parlant d'un édifice, d'un inanimé composé de parties assemblées et prenant gén. appui sur le sol] Construit. Maisons à moitié bâties, villes toutes bâties.
a) [Pour indiquer la manière d'être d'un édifice, sa situation, etc.] Ville, maison bien bâtie :
1. La prison de Reinbach était bâtie en étoile, suivant le plan habituel.
VAN DER MEERSCH, Invasion 14, p. 277.
Au fig. (cf. bâtir2 I B) Bâti sur le sable :
2. Il promulgue des lois, et il les change; il établit des constitutions, et il les viole; il fonde des empires, et il les renverse; il n'est jamais content de son édifice bâti sur le sable, et dont la base se perd dans l'abîme.
CONSTANT, De l'Esprit de conquête, 1813, p. 189.
b) Spéc. [Avec un compl. indiquant le matériau dont les murs d'un édifice sont construits] Bâti en, de :
3. Mort! essuie à son front l'extase du tombeau,
Qu'il soit d'argile fruste ou bâti de basalte.
H. DE RÉGNIER, Poèmes, Tel qu'en songe, 1892, p. 128.
SYNT. Maison bâtie en briques, en granit; cabanes bâties de fange et de paille; immeubles bâtis de plâtre et de papier mâché.
Au fig. Édifice bâti de boue et de crachats. Édifice peu solide et dont les matériaux sont mauvais (cf. J.-F. ROLLAND, Dict. du mauvais lang., 1813, p. 18).
2. [En parlant d'un terrain] Couvert d'une ou plusieurs constructions :
4. Cette cour, en 1815, était plus bâtie qu'elle ne l'est aujourd'hui. Des constructions qu'on a depuis jetées bas y faisaient des redans, des angles et des coudes d'équerre.
HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 369.
SYNT. Terrain bâti, non bâti. (Domaine admin. et fiscal) foncier bâti, non bâti; propriété bâtie, non bâtie; revenu cadastral bâti, non bâti.
3. TECHNOL. ,,Façonné, en parlant d'un chapeau`` (Lar. 19e).
B.— [En parlant d'un inanimé abstr., du moins en partie] Constitué, fait.
1. Élaboré, achevé :
5. Rivière d'ailleurs poursuivait, sans lui en faire part, ses méditations : « Le visage de ce réseau est beau mais dur. Il nous a coûté beaucoup d'hommes, de jeunes hommes. Il s'impose ici, avec l'autorité des choses bâties, mais combien de problèmes il pose! » Cependant le but pour Rivière dominait tout.
SAINT-EXUPÉRY, Vol de nuit, 1931, p. 96.
2. [En parlant d'une œuvre artistique, d'un texte littér., etc.] Œuvre mal bâtie, solidement bâtie; œuvre bâtie d'or et de boue (VALÉRY, Variété 3, 1936, p. 22); phrase mal bâtie :
6. Ses premiers essais étaient restés au-dessous de la médiocrité; son œil de paysan voyait gauchement et salement la nature; ses toiles, boueuses, mal bâties, grimaçantes, défiaient toute critique.
ZOLA, Thérèse Raquin, 1867, p. 28.
C.— Fig. et fam. [En parlant d'une pers.]
1. [En parlant de la conformation d'une pers., except. d'un animal] Conformé, constitué :
7. Le mammifère Paresseux est si mal bâti que, s'il tombe seulement sur le dos, il est incapable de se relever...
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 175.
SYNT. Bien, mal bâti; (être) bâti à chaux et à sable; bâti comme un hercule; fortement, solidement bâti; bâti en armoire.
Emploi subst., fam., péj. Un (grand) mal bâti ou malbâti :
8. De la gouape! disait sentencieusement le contremaître, un mal bâti, laid jusqu'à l'horreur, avec sa face livide, tigrée de petite vérole, et ses touffes de sourcils embroussaillant un œil crevé qui roulait, laiteux, dans une paupière rouge.
HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 19.
2. [En parlant du caractère, du tempérament d'une pers.] Être ainsi bâti (que) :
9. Nous sommes ainsi bâtis que presque toutes nos émotions sont des malheurs; ...
ALAIN, Propos, 1930, p. 911.
Rare. [Avec la prép. de suivie d'un compl. (supra II A 1 b)] Bâti de puérilités (BARBEY D'AUREVILLY, 1er Memorandum, 1837, p. 114); Mais l'homme est bâti de ces bizarreries! (BARBEY D'AUREVILLY, 2e Memorandum, 1838, p. 264).
III.— Emploi subst. masc.
A.— TECHNOL. Pièce ou assemblage de pièces servant à supporter quelque chose ou à donner de la rigidité à un ensemble. Bâti d'un échafaudage; bâti de bois, de métal; bâti triangulaire :
10. Au fond, un lit de camp, fait d'un bâti et de quelques brassées de paille.
POURRAT, Gaspard des Montagnes, Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 65.
SYNT. Bâti du rouet. ,,Sa cage ou son support`` (CHESN. 1857). Bâti-support (Catal. d'instruments de lab. [Jouan], 1933, p. 64). Aviat. Bâti d'union (J. GUILLEMIN, Précis de construction, calcul et essai des avions et hydravions, 1929, p. 156). Céram. Batis (subst. masc.) ou batisse (subst. fém.). ,,Dispositif d'enfournement permettant de cuire une grosse pièce`` (Lar. encyclop.). Charpent., menuis. Bâti dormant. ,,Cadre fixe d'une porte, croisée, etc.`` (BARB.-CAD. 1963); bâti double. ,,Second bâti disposé à l'intérieur d'un autre, comme le bâti d'un guichet de porte cochère; dans ce cas, le bâti extérieur se nomme bâti de rive`` (CHABAT 1881); bâti d'encadrement. ,,Cadre d'un parquet, d'un panneau, etc.`` (Ibid.); bâti de remplissage. ,,Bâti qui divise en petits panneaux un lambris en parquet`` (Ibid.); bâti de tenture. ,,Cadre sur lequel on cloue de la toile, que l'on recouvre ensuite de papier ou d'étoffe de tenture`` (Ibid.).
HORLOG. ,,Châssis d'une machine à fendre les roues`` (LITTRÉ).
THÉÂTRE. ,,Partie mobile des dessous d'un théâtre qui, par un machinisme, peut à volonté monter ou descendre, et sert ainsi à faire apparaître devant le public des personnages, des accessoires, des décors, etc.`` (H. GENIN, Le Lang. des planches, 1911, p. 15).
P. métaph., au fig. :
11. Quel que soit le cas envisagé, nous pouvons être sûrs qu'à la conscience la plus développée correspondra chaque fois un bâti plus riche et mieux agencé. Le plus simple protoplasme est déjà une substance de complexité inouïe.
TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 56.
B.— Construction grossière de bois ou de maçonnerie :
12. La vieille maison paternelle était constituée par un bâti de grosses pierres jointoyées à la chaux avec, dans l'intervalle des piliers, des murs de moëllons grossiers et de briques crues bourrées à la terre grasse.
ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 97.
P. métaph. :
13. En Méditerranée, les côtes basses sont rares; partout s'élèvent des montagnes qui l'abritent, scient en deux les nuages et forment le bâti circulaire d'un cirque uniforme, le cirque de l'olivier.
MORAND, La Route des Indes, 1936, p. 345.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. Demi-longueur pour [] chez PASSY 1914. 2. Forme graph. — À côté de la forme bâti (subst. masc.) seule admise par Ac. 1798-1932, on relève chez différents aut. du XIXe et même du XXe s. (cf. J. et J. THARAUD, Alerte en Syrie! 1937, p. 94; GIDE, Journal, 1943, p. 204) des attest. de bâtis. À noter aussi dans Lar. 20e et Lar. encyclop. (supra II A) la double vedette batis ou batisse qui introd. un art. autonome.
Étymol. ET HIST. — V. bâtir2.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 978 (subst. : 28). Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 453, b) 3 683; XXe s. : a) 2 388, b) 2 063.

bâti [bɑti] n. m.
ÉTYM. 1699; p. p. substantivé de bâtir.
1 Assemblage de montants et de traverses. || Un bâti de grosse menuiserie en chevron. || Bâti de porte. || Le banc du menuisier, du tourneur est un bâti en fonte ou en bois.Par ext. Charpente qui supporte les diverses pièces d'une machine, qui sert à leur assemblage. || Le bâti d'une charrue. Armature, assemblage, carcasse, charpente, châssis.
1 Et l'enfant, tandis qu'il manœuvre la poignée de la porte avec une main, tape de l'autre une seconde fois son béret contre le montant, qui s'écarte déjà du bâti fixe.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 39.
2 Couture à grands points qui assemble provisoirement les pièces d'un ouvrage. || Faire un bâti. Faufiler. || Le bâti d'une robe, d'un manteau.Par ext. Fil qui sert à cet assemblage.
2 Maman s'affolait : « Attention à mes épingles ! Attention à mes bâtis ! »
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, I, IV.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bâti — bâti …   Dictionnaire des rimes

  • bâti — bâti, ie 1. (bâ ti, tie), part. passé de bâtir 1. 1°   Babylone bâtie de briques. Maison qui n est pas entièrement bâtie. Quartiers mal bâtis.    Une terre bâtie, une terre sur laquelle on a élevé les bâtiments nécessaires au logement et à l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bati — Element prim de compunere savantă cu semnificaţia adânc , referitor la adâncul mărilor , din adâncul mărilor . [var. bato / < fr. bathy, cf. gr. bathys – adânc]. Trimis de LauraGellner, 18.11.2004. Sursa: DN  BATI /BATO , BÁTĂ elem. adânc ,… …   Dicționar Român

  • bati- — (var. «bato ») Raíz prefija del gr. «bathýs», profundo, con que se forman palabras cultas: ‘batimetría, batiscafo, batisfera’ …   Enciclopedia Universal

  • bati- — pref. Exprime a noção de profundidade (ex.: batiscafo).   ‣ Etimologia: grego bathús, eia, ú, profundo …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • bati- — bato DEFINICIJA prvi dio riječi sa značenjem dubina, dubok, koji se odnosi na dubinu [batiskaf; batofobija]; dubino , duboko ETIMOLOGIJA grč. bathós: dubok; báthos: dubina …   Hrvatski jezični portal

  • bati- — *bati , *batiz germ., Adjektiv: nhd. bessere; ne. better (Adjektiv Komparativ); Rekontruktionsbasis: got., an., ae., afries., anfrk., as., ahd.; Quelle …   Germanisches Wörterbuch

  • báti se — bojím se nedov., bój se bójte se; bál se (á í) 1. čutiti strah, biti v strahu: ponoči in v gozdu se otrok boji; nič se ne boj; hudo, močno, zelo se bati; na smrt se bojim; preh. bati se sovražnika; boji se ga kot hudič križa, kot živega vraga… …   Slovar slovenskega knjižnega jezika

  • bâti — adj. BÂTI, YÀ, YÈ (Albanais.001, Annecy.003, Arvillard, Montendry, Thônes.004, Villards Thônes). A1) mal bâti, de travers, bancal : mingwarnyo, a, e an. (Saxel). E. : Maladroit. A2) bien bâti bâti // charpenté, costaud, en bonne santé, vigoureux …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Bati — The term Bati may refer to:* The wattle eye, or puffback flycatcher, a small, stout passerine bird of the African tropics; * One of the Bamileke ethnic groups of Cameroon. * The town of Bati, Ethiopia. * Baati, a type of bread popular in western… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.